green

musicBlog & plus encore

chronique

Fredo Viola

Portrait en quatre chants
mai 19 2005

Premier chant : Fredo Viola est un musicien qui travaille avec de l’électronique et avec sa voix
Pour autant que je sache, il habite dans les bois de Woodstock, État de New York, en Amérique du Nord. C’est un endroit où des cerfs se promènent, ainsi qu’un grand ours noir de temps à autre. Il est né à Londres, Angleterre — Fredo, je veux dire, pas l’ours — parce que la vie est comme cette phrase, qui va rarement en ligne droite de la majuscule du début jusqu’au point final. Fredo comprend que les lignes ne sont pas toujours droites, peu importe la façon dont on les tire et les tord.

Donc, à un moment donné dans cette phrase de sa vie, Fredo savait qu’il devait faire de la musique pour donner de la voix. Et qu’il n’allait se soucier des contingences qu’en de rares occasions. Mais quand on fait des films — ce que lui-même a fait — elles finissent par vous rattraper. Et un jour on se réveille et les chansons figurent dans un film, ou bien Roger Ebert montre une vidéo fait-maison à Macworld.

Elles sont comme ça les lignes droites.

Deuxième chant : Fredo Viola est une pop star internationale

Sauf qu’il ne le sait pas encore. Ou, s’il le sait, il rit quand vous le lui dites, puis il change de sujet, et vous vous retrouvez à parler de couvertures de lit et de thé, d’Halloween, de Shostakovitch et des dessins animés des années 30. Et de musique. Du son et de la musique. Ce sont des sujets proches mais ce n’est pas la même chose. Le son est l’argile, et la musique le vase. Et Fredo fabrique des vases magiques.

Mais pourquoi est-il une pop star internationale ?

Pour commencer, Neil Gaimain, qui a été élu au moins quinze fois la personne la plus ‘cool’ de l’Univers [et au moins un de ces votes a eu lieu sur Terre, alors ça compte], a dit d’une des chansons de Fredo, The Sad Song qu’il la trouvait beautiful. Et qu’il l’écoutait en boucle. Et il a mis un lien sur son trucmuche de journal en-ligne pour que des gens puissent la télécharger et l’écouter aussi. Et ils l’ont fait. Donc, sur un site qui reçoit pas loin de trois gazillions de visiteurs par jour, on s’attend à ce que quelques uns d’entre eux suivent le lien pour l’écouter. Et ils l’ont fait. Mais à leur tour ils se sont dit, “Mais, c’est magnifique !” Alors ils ont écrit à tous leurs amis pour dire qu’il y a cette chanson triste — The Sad Song —, sauf qu’elle ne l’est pas, mais elle n’est pas joyeuse non plus, elle est mélancolique et pensive, un peu rêveuse, comme si l’on regardait des nuages et que l’on voyait une fille et un cœur, puis une rose, puis que — woooosh — l’on fendait l’air sur un vélo, et c’est inspirant et euphorique, et tu dois la télécharger et… Et, c’est là que ça devient curieux parce qu’à leur tour, tous les amis qui ont téléchargé et écouté, ont par la suite écrit à leurs amis pour dire, “Vous n’allez jamais me croire mais…

Alors Fredo s’est réveillé le lendemain matin en tant que pop star internationale, avec une facture de trois millions de dollars pour la bande passante sur son site. Mais, bon, c’est la vie pour les pop stars internationales.

Troisième chant : Fredo Viola chante des musiques inventives

J’écoutais sa chanson Little Guy (Morgan Lyttner) que j’avais téléchargée à partir de son site. Je pensais alors à SMILE de Brian Wilson. Et au fait que d’autres avaient, depuis les années 60, tenté de capturer l’esprit des mélodies et les harmonies des Beach Boys, et de temps en temps, la légèreté de ton, le sentiment d’insouciance, la sensation du vent et du soleil dans ses cheveux : les sentiments qui rendent vivant le meilleur de la musique de Brian Wilson.

Little Guy n’essaie pas d’être une chanson des Beach Boys. Mais elle marche dans leurs pas. Je trouve du rythme et de la légèreté dans cette œuvre, des cassures, un ton un peu farfelu… Tout cela rappelle les expérimentations musicales de ces années-là. Pour sûr, la chanson est moins portée sur l’introspection que The Sad Song, mais elle possède la même sûreté de ton et de maîtrise de la voix. Et un sentiment très années 60.

Quatrième chant : Fredo Viola est un musicien et un chanteur

Dionysios était un chanteur aussi. Certes, il y a toujours des gens pour vous dire qu’il était surtout un dieu. Un dieu des petites choses comme le vin, ou l’agriculture, et de la fertilité merveilleuse de la nature. Et d’autres, qui en savent un peu plus, vous parleront — autour d’un bon verre de vin — de l’extase et de l’illumination, de la délivrance d’un monde quotidien à travers des intoxications spirituelles, et de l’initiation à des rites anciens. Mais ils oublient tous qu’il était un sacré chanteur. D’ailleurs, il le fallait, tant il se mêlait de tout.

N’oublions jamais que la voix n’est pas qu’un instrument. Elle est, en fait, un orchestre à elle toute seule. Et de temps en temps, on rencontre un musicien qui fait plus que crier, tonner et empoigner le micro dans un beuglement macho. Quelqu’un qui est capable de jouer toute l’étendue de l’instrument, toute la symphonie d’émotions et de sentiments. Alors parlez-moi de chant et de spiritualité, d’extase et d’illumination, et vous commencerez à comprendre mieux.

Les œuvres de Fredo ont l’air simple. Claires et naturelles. Si vous lui posez la question il va hausser les épaules, changer de sujet, répondre qu’il ne fait rien de compliqué. N’y croyez surtout pas. Grattez un peu la surface et vous allez commencer à trouver quelque chose de plus vieux, de plus sombre, de plus profond. Mais attention, on peut analyser jusqu’à un certain point, après vous allez perdre la qualité fondamentale de son chant : vous allez passer à côté de la condition humaine, dans toute sa variété, qui guette là, attendant d’être partagée.

La chant de Fredo découle de beaucoup de traditions : le canon, qu’on trouve dans beaucoup de chansons folkloriques occidentales, où chaque chanteur démarre la mélodie avec un peu de décalage, et chaque ligne mélodique se trouve à harmoniser avec elle-même ; il y a aussi le contrepoint, où différentes lignes de mélodie se gonflent et se retirent, en créant des polyphonies et des résonances complexes ; puis le blues, grésillant avec colère et émotion ; des voix de gospel, élancées et aériennes. Et des voix bassement quotidiennes, comme les messages sur un répondeur, ou le mec qui parle sur son mobile et déblatère seul dans son coin. En fait, en écoutant la musique de Fredo on ne peut qu’être frappé de la variété et de la complexité qu’une simple voix peut offrir. Un moment sonnant claire et pure comme un enfant de chœur ; un autre moment, raclant et crissant d’harmonies complexes comme un didgeridoo. Enfin, sombre et grasse comme un chiffon de coton dégoulinant de diesel…

Une voix est plus encore. Comme à l’intérieur d’une guitare ou d’un violon, la voix résonne. Sauf qu’elle ne fait pas vibrer boyaux et bois mort, mais nos têtes et nos cœurs. Elle joue des accords étranges et subtils à l’intérieur de nous-mêmes quand nous écoutons, quand nous vibrons avec les sons. La voix était un des premiers instruments que les humains ont domestiqués afin de l’amener autour du feu du soir. On utilise la voix dans des cérémonies et rites, pour des chants secrets et sacrés depuis des millénaires.

Quand on écoute Fredo Viola, nous sentons qu’il touche à ces accords enfouis qui jouent de nos émotions et de nos visions, qu’ils font sonner tout ce qui vit loin, caché et secret à l’intérieur de nous.

Commentaires

Des commentaires attendent l’accord de l’èditeur.

parler Laissez un commentaire

Pensez à rester dans le sujet. La maison se réserve le droit d’accompagner les impoli[e]s jusqu’à la sortie...

Green ne garde aucune information concernant les visiteurs de ce site.

brèves

2 novembre, 2007

NASA - DR
Le Son de Saturne

La NASA publie des sons étonnants, des enregistrements sonores en provenance de la sonde Cassini-Huygens autour de la planète Saturne et ses lunes… À sampler d’urgence…

1 novembre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Il y a très longtemps — le 13 septembre 2004 pour être exact — j’avais bloggé Flashlight Sessions de Gravenhurst / Nik Talbot. Avec quelques commentateurs nous étions même partis dans un délire sur un label Nick Drake de la Semaine à créer. Le temps passe, les polémiques s’amenuisent, les disques restent, les bons musiciens avancent, les chiens aboient, et tout est normal dans ce bas monde.

Alors, quelle ne fut pas ma surprise de trouver le morceau Saints tiré du dernier album de Gravenhurst The Western Lands en tant que Single de la Semaine cette semaine chez iTunes ! À télécharger d’urgence, si ce n’est pas déjà fait…

25 octobre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Cette semaine un morceau qui tranche avec la banalité des choix récents chez les iTunesiens et iTunesiennes… Northern Girls d’un trio britannique appelé Belleruche. Un electro hiphop jazzy, scratchy et assez cool [comme une sorte de Cocorosie trop sage, mais qui ne me déplairait pas d’entendre au réveil sur TSF — eh oui, c’est la station programmée sur le radio-reveil matin chez les Green]. L’ensemble de l’album, Turntable Soul Music est en écoute en streaming sur le site de leur label, Tru Thoughts. Téléchargement du morceau gratuit jusqu’au lundi 29.

21 octobre, 2007

(c) der_dennis

Depuis mercredi dernier j’ai une crève carabinée. Non seulement j’ai de la fièvre et je suis totalement épuisé, mais j’ai aussi épuisé [pour le moment] les articles et brèves en attente. Normalement ce genre de cochonnerie dure 7 jours. Retour à la normale dans quelques jours… // image par der_dennis trouvée sur flickr

21 octobre, 2007

DR
Red Collar

Débordant d’une énergie juvénile, ça ne renouvelle pas le genre, mais c’est un rock’n’roll punky et honnête. Red Collar groupe de North Carolina qui attendait dans ma boîte à lettres… Si ça vous plaît, un EP est en vente sur leur site, ainsi que la plupart des boutiques numériques, comme iTunes.

21 octobre, 2007

DR

Nos amis de MonsterK7 m’écrivent: Les 200 exemplaires de la K7 “Une ode au toy piano” sont écoulés. Merci encore à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien, notamment ceux qui ont acquis cette K7 alors qu’ils ne possèdent plus de lecteur K7! Pour donner une seconde vie à cette compilation, nous avons décidé de la mettre en libre téléchargement sur le site de MonsterK7 (rubrique “K7 et artistes”). Nous en parlions ici.

19 octobre, 2007

(c)marina~
Wait a minute, Mr Postman...

Si vous m’avez écrit pendant l’été, sachez que j’ai presque 150 mails ‘non-lus’ sur le compte green, et une pile de disques et autres choses toujours dans leurs paquets, et toujours en attente d’ouverture sur une table, ici dans le quartier général greenesque. Donc, ce weekend, je commence à regarder tout cela, pour en parler la semaine prochaine. Si vous m’avez envoyé quelque chose et que je n’en ai pas encore parlé… maintenant vous savez pourquoi. Si vous n’avez rien envoyé, alors c’est peut-être le moment, d’autant plus que c’est mon anniversaire dans une semaine [et un jour, pour être exact]. // image par marina~, trouvé sur flickr

17 octobre, 2007

DR
Ruby Lament

Un son rock électro qui rappelle furieusement les années 80, sans être revival, voici Ruby Lament, à écouter, à télécharger, à découvrir quoi… // via subtraction.com

à propos

green :: depuis août 2004, de la musique à découvrir et à télécharger... gratuitement et légalement.

green s’intéresse principalement à l’indie pop/rock anglo-saxonne : power-pop, goth, punk, shoegazer, folk, alt-country, emo, nordic, darkwave, electro, ambiant, new-wave, industrial, trip-hop, noisy, alt-everything, low-fi...

green ne fournit que des liens vers des sites légaux — sites des artistes et des labels — si vous constatez un problème avec un lien, n’hésitez pas à me le signaler.

et, surtout, n’oubliez pas que les musiciens vous adorent quand vous achetez leur musique.


aidez green

suivez ce lien et utilisez vos achats chez amazon.fr pour soutenir green

vous pouvez contactez ici, vous pouvez aussi envoyez un CD, un lien, même des t-shirts [noir de préférence, et taille XL au moins, merci]


extras

pourquoi firefox
Vu dans Firefox, green est plus beau


RSS

rss / complet abonnez-vous au fil de green.
Informations sur ce fil...
Merci à feedburner.


amis, cat pack & autres liens

musicBlogs frenchies
ortf chez garrincha
rockomondo le rock ailleurs en europe
so the wind... beau
sanguine podcast je suis abonné
this women coil la musique au féminin
la case de l’affreux thom blues soul
interprétations diverses
indie-boy traqueur
sourde oreille blog canadien
blog pop un nouveau
songs to the sirens le blog de Another Record. bien
la blogothèque quoi dire, la blogo c’est la blogo
checklist boum tadada boum
le blog de glob reprises et covers
nouvelles indie interviews, interviews, interviews
docteur blues du blues, du blues, du blues...
teppaz le retour de dom' avec la musique autrement
sound & vision
les concerts à emporter dans la poche
les dormeurs
blog this way rock
podaufeu thierry, tu te reveilles ?
requiescat
David F Present la référence
zik
Another Record net label français
Herzfeld collectif strasbourgeois
amis
oliel photo photolicious
ecrivains.org n’est plus un mp3Blog, mais vaut toujours le détour.
Design & Typo le blog de Peter Gabor
et merci à Pivot le CMS qui propulse ce site
biz
mogWerks.com & mogWerks.net

commentaires récents

Hannah Fury
dysto · son univers est vraiment sympathique, mais ses albums restent introuv…

En avant !
Lizki · Moi aussi j'ai mis l'initiative de Saul sur ma page Myspace !

Le Son de Saturne…
Jipes · Très intéressant en effet le vent saturnien est assez fascinant !

iTunes / Single d…
Jeremie · Pour TSF le matin moi je me rendors donc... je mets France Inter avec…

MonsterK7 ‘Une od…
Anne · Merci l'ami!

Mes meilleurs sec…
Jipes · Je suis revenu depuis ton secret 4/5 au premier et je découvre avec b…

iTunes Plus, pour…
zb · Je confirme. (9.99 l'album et 0.99 le morceau). on trouve en itunes p…

Au pays des jouet…
Jipes · Merci pour ce billet j'ai découvert de jolies choses en effet et l'ac…

Angil
We Are Unique Rec… · Bonjour Merci pour ces jolis commentaires sur notre artiste. Nous vou…

Du commerce équit…
Arnaud · Tu confonds ethique et equitable cher blogueur... ce label que je con…

Monster K7 - mix …
MonsterK7 · Merci beaucoup m'sieu Green! Les Monstrueux

Du commerce équit…
Tiph · Les informations sont présentes sur le site : www.reshape-music.com/…



Haut de la page Haut de la page

Envoyer à un ami

envoyez cette information à un ami

Cet outil sert à envoyer à un tiers un courrier électronique contenant un lien vers la page que vous êtes en train de consulter sur notre site. Vous recevrez automatiquement une copie de cet envoi.

Les champs signalés par un astérisque doivent être obligatoirement renseignés.

Veuillez noter que green ne garde aucune trace des envois qui utilisent notre système.