green

musicBlog & plus encore

chronique

Richard Hell

Hell on Green Couch - Stephanie Chernikowski, © 1996
The Blank Generation
jan 12 2005

Pourquoi la musique ne sera plus jamais pareille.
… . .
Avec un soin précautionneux, Chris prit le diamant pour le remettre en début de plage. Les accords croissants de l’orgue, la guitare, et les cymbales sonnèrent, marquant l’intro de Los Endos et piaillèrent dans la petite enceinte posée entre ses pieds, sur la moquette. Il rejeta ses longs cheveux clairs derrière les oreilles, remit la guitare électrique sur ses genoux, et se cala confortablement sur le bord du lit. Ses mains voltigeaient de haut en bas sur le manche, partant de temps à autres dans des cascades fleuries de soli de guitare, tandis qu’il plaquait silencieusement les accords de la chanson, ou, du moins, ce qu’il était arrivé à déchiffrer jusqu’ici.

Brian releva la tête du bureau où il était assis à l’étroit. Les parents de Chris avaient acheté le bureau lorsque leur fils unique avait eu ses onze ans, après sa réussite à l’examen qui allait lui ouvrir les portes de l’école prestigieuse du coin. À l’époque le bureau avait semblé merveilleusement spacieux. Aujourd’hui il était devenu petit, inconfortable, et un peu embarrassant. Pas seulement à cause de sa taille, mais aussi parce que la promesse qu’il avait fait miroiter avait été comblée. Chris attendait ses résultats de fin de scolarité et l’entrée dans une bonne Université lui était quasiment assurée.

Brian suçait la mine de son crayon. Puis, lui aussi, il repoussa ses longues mèches derrière ses oreilles, mais d’un geste d’impatience. Contrairement à Chris, ses cheveux étaient encore collants de son dernier tournoi de ‘Beurk’. Mais pas assez collants pour rester en place lorsqu’il penchait la tête en concentration. ‘Beurk’, je me dois de le dire, était un jeu assez répandu dans le cercle des amis de Brian. Ça consistait à boire le plus vite possible une tasse de café, en se servant exclusivement de ses cheveux: il fallait y tremper ses mèches de devant, puis les sucer. De préférence en public. Des ‘Yahoos’ à la dure — ‘Yahoo’, d’après Jonathan Swift, étant le surnom que les joueurs de ‘Beurk’ se donnaient — le jouaient aussi avec de la soupe. Voilà pourquoi ça s’appelait ‘Beurk’.

Les cheveux de Brian lui retombèrent sur les yeux. Dans des moments pareils, il pensait qu’il serait plus simple de les attacher en arrière, mais comme personne ne le faisait, c’était hors de question. Ou même, carrément de les faire couper à ras, basta! Mais, tout le monde et le reste les avaient longs, alors ça aussi il n’en était pas question.

Il regardait, avec envie, Chris assis sur le lit près de l’électrophone. Ses cheveux semblaient toujours rester solidement derrière ses oreilles. sauf, quand il jouait ces notes longues et fluides, et qu’il voulait qu’ils bougent. Et ses cheveux semblaient comprendre, se mettant à ondoyer comme pour souligner l’émotion de son solo de guitare. Ça, plus le fait qu’il avait des oreilles tellement grandes qu’il n’avait aucun mal à garder ses cheveux en arrière. C’est probablement la raison pour laquelle il les avait laissés pousser.

“Je peux faire rimer ‘ornithorynque’ avec ‘autobus’?” demanda Brian. En tant que parolier officiel du Groupe, les autres s’attendaient à ce qu’il fasse des miracles en un rien de temps, et sur le dos d’une enveloppe de surcroît.

“Je pensais que la chanson s’appelait Galadriel,” répliqua Chris, pendant que les derniers petits cris que faisait la voix de Phil Collins disparaissaient dans les craquements répétitifs de l’anneau central. “Qu’est-ce qu’on fout avec un ornithorynque là-dedans?”

Chris releva le diamant pour le remettre au début du morceau.

“Elle est allée en Australie,” commença Brian. “Elle le devait, tu vois, pour rimer avec ‘attirail’…”

“Chaispas…” Chris hésita, fermant les yeux à moitié en se penchant en arrière. “Ça n’a pas l’air très mystique pour moi. Galadriel partit en Australie avec son attirail, sur un autobus avec un ornithorynque…(Galadriel went to Australia with her paraphernalia and got on the bus with a platypus…) Ça devait être une histoire d’amour inassouvie entre une princesse de conte de fées et un papillon qui est secrètement son amant elfe…”

“Bon, si tu veux l’écrire…”

“Pas question, maintenant que je suis débarrassé de mes cours de Litt—”

La porte explosa et une figure longue et maigre, engoncée dans une veste kaki, s’engouffra dans la pièce. Pendant un instant Chris et Brian restèrent abasourdis, avant de se rendre compte que c’était bien Pete.

Il avait changé.

Ses cheveux, des mèches d’un noir charbonneux qui flottaient sur ses épaules à rendre l’Intendant furax, et faire tomber les filles en pâmoison, avaient été taillés en une masse de piques, courtes et dérangées qui faisait penser à la fourrure mouillée d’un chiot quelconque. Mais il y avait toujours le même sourire fou en dessous.

“Désolé pour le retard,” annonça-t-il, pendant que les autres étaient encore sous le choc. “Mais attendez de voir ce que j’amène…”

Il fouilla sous sa veste qu’il avait dégotée d’un surplus militaire, la laine épaisse y était devenue graisseuse et feutrée suite à une utilisation intense et continue, et revint avec une poignée de disques. Sauf qu’il s’agissait de 45 tours, pas d’albums.

Pour rien au monde aucun d’entre eux ne se serait vu avec un 45 tours. C’était des trucs de gosse. Bon pour la musique pop. Tout le monde savait que la musique pop n’était pas de la musique sérieuse. Tout le monde savait que c’était l’album qui permettait à des artistes d’atteindre leur plein potentiel. C’était ce que disait Bernard Levin dans ‘The Sunday Times’. Dans les vingt-et-quelques minutes d’une face, un artiste pouvait, enfin, dire quelque chose. Un art nouveau était en train d’émerger. Un 45 tours c’était quoi? Cinq, peut-être sept minutes tout au plus? Quel espoir de faire quelque chose avec ça? Et ces pochettes imprimées, c’était bizarre aussi…

Chris prit la petite pile de disques que Pete lui secouait sous le nez pour les examiner. Il les passa en revue, déchiffrant ces couvertures bariolées qui semblaient toutes provenir de quelque collage enfantin. Pas du tout les travaux merveilleux et subtils d’un Roger Dean qu’on serait en droit d’attendre.

Quoi? Generation, Richard Hell. Damnés, New Rose…” murmura Chris comme s’il luttait pour comprendre.

“Naan! Tête de nouille! C’est New Rose par The Damned.”

Pete passa deux autres disques en provenance des poches profondes de l’autre pan de sa veste.

Sheila…” commença Chris.

“Naan! SheeNA!” souffla Pete.

Is.. A.. Est une quoi?” bégaya Chris. “A punk rocker, une rockeuse punk?” Son visage se plissa de perplexité.

“Et,” trompetta Pete, tenant son dernier disque comme un trophée. Celui-ci avait une pochette en papier simple, d’un rouge vif. “Anarchy In The UK!

Les autres le regardaient, ahuri.

“Pete? Tu te sens OK? T’as pris quelque chose de bizarre? Tu peux nous le dire, tu sais…”

Pete ignora la remarque et se pencha pour lever le diamant du disque de Genesis, Trick of the Tail, qu’ils étaient en train d’étudier assidûment, et mit la vitesse à 45. Il monta le volume à fond, et lança le morceau. “Naaan!” dit-il, “Vous allez l’adorer.”

Un battement martial tonna, suivi d’une voix sombre et malsaine qui riait, ou plutôt toussait, nettoyant les mucosités d’une gorge engoudronnée avant que la voix ne revienne, dans un cri aigu qui déchira le calme de la chambre, la maison, la rue, toute la petite banlieue endormie. “Je suis l’Anti-Christ!

La tête de la mère de Chris jaillit à travers la porte de la chambre.

“C’est quoi ce bruit?” hurla-t-elle. “Éteignez-moi ça tout de suite. Je ne veux pas de ça dans MA maison!”

“Tu vois ce que je veux dire,” dit Pete avec un son petit sourire.

… . .

Voilà comment c’était à l’arrivée du punk. En quelque sorte. Bienvenue au Club de Jonathan Coe — fortement recommandé — situe l’époque certainement mieux que moi, mais il rajoute au moins 538 pages.

Quel rapport avec la musique d’aujourd’hui?

J’avoue ne pas avoir écouté Richard Hell depuis un très long moment, à part, bien sûr, quand le toujours présent Blank Generation passait en bruit de fond dans des documentaires sur les débuts du punk et autres productions semblables. Quelle ne fut donc pas ma surprise de tomber sur un morceau live il y a quelques jours, et de constater en combien le morceau était bon.

Time sorti il y a quelques années [2002] chez Matador était le trait final que Richard Hell avait tiré son passé de musicien — c’est la cassette R.I.P. [1984] augmentée de demos, de lives, de collaborations, et de raretés — avant de se consacré à d’autre chose — l’écriture:poésie, romans, chroniques — dont le cinéma — mais aussi l’activisme politique, et l’édition.

Voici quelques morceaux à télécharger histoire de combler les vides:
Love Comes In Spurts — un morceau quasi-contemporain de Blank Generation. J’étais surpris, en le réécoutant, des siècles après, en combien ce morceau sonnait comme The Ramones [surprised to notice, all these centuries later, how Ramonesque this sounds. Particulièrement la batterie, donc ce n’est peut-être pas étonnant que Marc Bell soit devenu Marky Ramone par la suite…] Don’t Die — morceau live. Lowest Common Dominator — joli titre…

Nota, la photo n/b — Hell on Green Couch [Hell sur canapé vert] de Stephanie Chernikowski, © 1996 est disponible sous forme de carte postale. Et si vous êtes fan dans le genre ‘collecteur’, notez que le site vend aussi bien des vinyls que des CDs signés par Richard Hell, sans coût supplémentaire comme c’est indiqué…

Commentaires

Des commentaires attendent l’accord de l’èditeur.

parler Laissez un commentaire

Pensez à rester dans le sujet. La maison se réserve le droit d’accompagner les impoli[e]s jusqu’à la sortie...

Green ne garde aucune information concernant les visiteurs de ce site.

brèves

2 novembre, 2007

NASA - DR
Le Son de Saturne

La NASA publie des sons étonnants, des enregistrements sonores en provenance de la sonde Cassini-Huygens autour de la planète Saturne et ses lunes… À sampler d’urgence…

1 novembre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Il y a très longtemps — le 13 septembre 2004 pour être exact — j’avais bloggé Flashlight Sessions de Gravenhurst / Nik Talbot. Avec quelques commentateurs nous étions même partis dans un délire sur un label Nick Drake de la Semaine à créer. Le temps passe, les polémiques s’amenuisent, les disques restent, les bons musiciens avancent, les chiens aboient, et tout est normal dans ce bas monde.

Alors, quelle ne fut pas ma surprise de trouver le morceau Saints tiré du dernier album de Gravenhurst The Western Lands en tant que Single de la Semaine cette semaine chez iTunes ! À télécharger d’urgence, si ce n’est pas déjà fait…

25 octobre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Cette semaine un morceau qui tranche avec la banalité des choix récents chez les iTunesiens et iTunesiennes… Northern Girls d’un trio britannique appelé Belleruche. Un electro hiphop jazzy, scratchy et assez cool [comme une sorte de Cocorosie trop sage, mais qui ne me déplairait pas d’entendre au réveil sur TSF — eh oui, c’est la station programmée sur le radio-reveil matin chez les Green]. L’ensemble de l’album, Turntable Soul Music est en écoute en streaming sur le site de leur label, Tru Thoughts. Téléchargement du morceau gratuit jusqu’au lundi 29.

21 octobre, 2007

(c) der_dennis

Depuis mercredi dernier j’ai une crève carabinée. Non seulement j’ai de la fièvre et je suis totalement épuisé, mais j’ai aussi épuisé [pour le moment] les articles et brèves en attente. Normalement ce genre de cochonnerie dure 7 jours. Retour à la normale dans quelques jours… // image par der_dennis trouvée sur flickr

21 octobre, 2007

DR
Red Collar

Débordant d’une énergie juvénile, ça ne renouvelle pas le genre, mais c’est un rock’n’roll punky et honnête. Red Collar groupe de North Carolina qui attendait dans ma boîte à lettres… Si ça vous plaît, un EP est en vente sur leur site, ainsi que la plupart des boutiques numériques, comme iTunes.

21 octobre, 2007

DR

Nos amis de MonsterK7 m’écrivent: Les 200 exemplaires de la K7 “Une ode au toy piano” sont écoulés. Merci encore à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien, notamment ceux qui ont acquis cette K7 alors qu’ils ne possèdent plus de lecteur K7! Pour donner une seconde vie à cette compilation, nous avons décidé de la mettre en libre téléchargement sur le site de MonsterK7 (rubrique “K7 et artistes”). Nous en parlions ici.

19 octobre, 2007

(c)marina~
Wait a minute, Mr Postman...

Si vous m’avez écrit pendant l’été, sachez que j’ai presque 150 mails ‘non-lus’ sur le compte green, et une pile de disques et autres choses toujours dans leurs paquets, et toujours en attente d’ouverture sur une table, ici dans le quartier général greenesque. Donc, ce weekend, je commence à regarder tout cela, pour en parler la semaine prochaine. Si vous m’avez envoyé quelque chose et que je n’en ai pas encore parlé… maintenant vous savez pourquoi. Si vous n’avez rien envoyé, alors c’est peut-être le moment, d’autant plus que c’est mon anniversaire dans une semaine [et un jour, pour être exact]. // image par marina~, trouvé sur flickr

17 octobre, 2007

DR
Ruby Lament

Un son rock électro qui rappelle furieusement les années 80, sans être revival, voici Ruby Lament, à écouter, à télécharger, à découvrir quoi… // via subtraction.com

à propos

green :: depuis août 2004, de la musique à découvrir et à télécharger... gratuitement et légalement.

green s’intéresse principalement à l’indie pop/rock anglo-saxonne : power-pop, goth, punk, shoegazer, folk, alt-country, emo, nordic, darkwave, electro, ambiant, new-wave, industrial, trip-hop, noisy, alt-everything, low-fi...

green ne fournit que des liens vers des sites légaux — sites des artistes et des labels — si vous constatez un problème avec un lien, n’hésitez pas à me le signaler.

et, surtout, n’oubliez pas que les musiciens vous adorent quand vous achetez leur musique.


aidez green

suivez ce lien et utilisez vos achats chez amazon.fr pour soutenir green

vous pouvez contactez ici, vous pouvez aussi envoyez un CD, un lien, même des t-shirts [noir de préférence, et taille XL au moins, merci]


extras

pourquoi firefox
Vu dans Firefox, green est plus beau


RSS

rss / complet abonnez-vous au fil de green.
Informations sur ce fil...
Merci à feedburner.


amis, cat pack & autres liens

musicBlogs frenchies
ortf chez garrincha
rockomondo le rock ailleurs en europe
so the wind... beau
sanguine podcast je suis abonné
this women coil la musique au féminin
la case de l’affreux thom blues soul
interprétations diverses
indie-boy traqueur
sourde oreille blog canadien
blog pop un nouveau
songs to the sirens le blog de Another Record. bien
la blogothèque quoi dire, la blogo c’est la blogo
checklist boum tadada boum
le blog de glob reprises et covers
nouvelles indie interviews, interviews, interviews
docteur blues du blues, du blues, du blues...
teppaz le retour de dom' avec la musique autrement
sound & vision
les concerts à emporter dans la poche
les dormeurs
blog this way rock
podaufeu thierry, tu te reveilles ?
requiescat
David F Present la référence
zik
Another Record net label français
Herzfeld collectif strasbourgeois
amis
oliel photo photolicious
ecrivains.org n’est plus un mp3Blog, mais vaut toujours le détour.
Design & Typo le blog de Peter Gabor
et merci à Pivot le CMS qui propulse ce site
biz
mogWerks.com & mogWerks.net

commentaires récents

Hannah Fury
dysto · son univers est vraiment sympathique, mais ses albums restent introuv…

En avant !
Lizki · Moi aussi j'ai mis l'initiative de Saul sur ma page Myspace !

Le Son de Saturne…
Jipes · Très intéressant en effet le vent saturnien est assez fascinant !

iTunes / Single d…
Jeremie · Pour TSF le matin moi je me rendors donc... je mets France Inter avec…

MonsterK7 ‘Une od…
Anne · Merci l'ami!

Mes meilleurs sec…
Jipes · Je suis revenu depuis ton secret 4/5 au premier et je découvre avec b…

iTunes Plus, pour…
zb · Je confirme. (9.99 l'album et 0.99 le morceau). on trouve en itunes p…

Au pays des jouet…
Jipes · Merci pour ce billet j'ai découvert de jolies choses en effet et l'ac…

Angil
We Are Unique Rec… · Bonjour Merci pour ces jolis commentaires sur notre artiste. Nous vou…

Du commerce équit…
Arnaud · Tu confonds ethique et equitable cher blogueur... ce label que je con…

Monster K7 - mix …
MonsterK7 · Merci beaucoup m'sieu Green! Les Monstrueux

Du commerce équit…
Tiph · Les informations sont présentes sur le site : www.reshape-music.com/…



Haut de la page Haut de la page

Envoyer à un ami

envoyez cette information à un ami

Cet outil sert à envoyer à un tiers un courrier électronique contenant un lien vers la page que vous êtes en train de consulter sur notre site. Vous recevrez automatiquement une copie de cet envoi.

Les champs signalés par un astérisque doivent être obligatoirement renseignés.

Veuillez noter que green ne garde aucune trace des envois qui utilisent notre système.