green

musicBlog & plus encore

chronique

Mes meilleurs secrets [5 sur 5]
juin 20 2007

Le dernier de cette série de mes meilleurs secrets n’est plus aussi secret que ça, comme je m’en suis aperçu lorsque j’ai découvert que la maison de disques CBS a racheté Last.fm pour la bagatelle de [presque] US $300 millions. Par la même occasion j’ai appris que ce mélange spécial de services web et de réseau social compte désormais 15 millions de membres actifs, ce qui fait que mon secret est déjà largement éventé.

Mais Last.fm possède de multiples facettes. Le Last.fm qu’on connaît aujourd’hui résulte de la fusion avec le service Audioscrobbler, et ce ‘truc’ reste la fondation sur laquelle s’est construit son succès.

Si vous ne le connaissez pas, Audioscrobbler est une extension [ou plug-in], disponible pour la plupart des juke box musicaux, qui note les morceaux que vous écoutez. Il vous permettait également, avant Twitter, de relayer cette information à vos amis. Mais c’est avec ce qui s’est passé ensuite que ce service est devenu vraiment intéressant. Tout d’abord, les serveurs de Last.fm aggrège cette information par utilisateur. Ainsi vous disposez de statistiques sur vos habitudes d’écoute, vous permettant de trouver des accidents heureux et des joyaux oubliés dans vos playlists. C’était déjà rigolo, mais ensuite ils sont allés encore plus loin. En mélangeant ces résultats, et en comparant les similarités et les différences dans des listes individuelles, Last.fm est devenu un service de découverte et de recommandations du genre “les gens qui écoutent la musique que vous aimez, écoutent aussi…” et voici une liste d’artistes à découvrir. D’autres sociétés ont tenté de faire pareil, parfois en procédant de manière semblable, parfois en vous faisant remplir de longs et fastidieux questionnaires sur vos goûts, parfois en faisant écouter [au préalable, et de manière obligatoire] des playlists qui mélangent artistes connus avec d’autres qui le sont moins. Mais Last.fm avait trouvé la bonne formule. Probablement parce qu’il s’appuie sur un important réservoir d’oreilles, et que son ‘Scrobbler’ est facile et sans aspérités [il s’oublie facilement une fois installé]. De plus il évite l’écueil des mensonges ‘innocents’ où, par exemple, Indie Rock Pete peut bien écouter Britney Spears chez lui en cachette, mais ne l’avouerait jamais dans un questionnaire ou un lieu ‘public’.

Plus récemment Last.fm a franchi une autre étape qui ne se résume pas à lister des artistes et des morceaux, mais il vous permet aussi de les écouter en streaming. Dans ce cas, la barrière vers la découverte individuelle a été considérablement baissée. Vous disposez maintenant d’une sorte de radio FM, personnalisée et gratuite, qui connaît exactement vos goûts: qu’ils soient variés, éclectiques, ou simplement bizarres.

Mais qu’est-ce qui peut intéresser CBS dans tout cela? Ils ont promis de ne pas toucher à ce service [même si, dans ces temps d’élections on devrait toujours garder à l’esprit le dicton qui veut que les promesses n’engagent que ceux qui y croient…]. CBS proclament qu’ils veulent explorer les moyens de diffusion que rendent possibles les nouvelles technologies. Donc, on ne devrait pas voir surgir des publicités pour CBS dans nos lecteurs de mp3s, ni des artistes CBS en train de s’incruster dans les listes de propositions.

On peut même penser que la présence de CBS aux côtés de Last.fm est une bonne chose s’il s’agit de protéger le service du genre d’attaques subies en ce moment par les web radios et autres supports de streaming [tel Pandora] aux États-Unis qui font face à une augmentation d’un facteur 10 de la redevance qu’ils doivent reverser aux artistes pour leur service.

C’est semblable à l’affaire récente concernant radio.blog.club ici en France: en plein milieu des négociations avec les organismes de collecte pour les artistes et ayant-droits, une des parties semble avoir perdu patience et intimidé l’hébergeur au point que ce-dernier prenne froid et ferme l’accès. Radio.blog.club a réussi à trouver un hébergeur moins frileux, et, jusqu’ici à survivre à la tempête, mais ce genre de comportement agressif, ainsi que la tentation permanente de mettre la pression [financière] sur les services en devenir, de la part des majors et des services de collection sont de plus en plus courants. Ayant à faire face à une chute de revenus provenant de la vente des disques(*) les majors ont besoin de récupérer un maximum de revenus d’ailleurs afin de satisfaire leurs actionnaires qu’ils ont habitués aux rendements des années fastes. C’est évidemment une stratégie à court terme. Une fois qu’ils arrivent à intimider et à tuer dans l’œuf toutes les idées et initiatives nouvelles, ils ont aussi tué les revenus futurs que ces projets auraient pu engendrer. Et au fur et à mesure que les services alternatifs se tarissent, ils poussent davantage les fans vers des sources alternatives [et pas toujours à jour avec les services de collecte et perception pour les ayant-droits]. Ils n’auront alors plus qu’eux-mêmes à blâmer, peu importe combien ils pourront crier, bouder, ou pleurer misère pour tenter de noyer le poisson.

Last.fm, étant basé à Londres, n’a pas à s’inquiéter pour l’augmentation des redevances à laquelle doivent faire face les équivalents américains. Du moins, pas pour l’instant. Mais ce même genre de pressions myopes à court terme peut aussi pointer le bout de son nez de ce côté-ci de la mer Atlantique. Voyons par exemple le débat actuel au Royaume Uni autour des tentatives de prolonger le copyright, actuellement de 50 ans, sur les enregistrements musicaux. Juste au moment où les premiers enregistrements qui fondent le corpus du rock’n’roll et la musique populaire risquent de tomber dans le domaine public.(**)

S’ils tiennent parole, CBS sont donc à congratuler pour avoir osé rompre les rangs et avoir pris Last.fm dans leur giron, explorant de nouvelles manières de construire leur business dans le monde numérique de demain où la musique est dématérialisée, et quelque peu banalisée, où les canaux de production, de distribution, et de découverte sont à réinventer. Voilà, je croise les doigts pour que l’expérience réussisse.

En attendant, voici une resource formidable, la page où Last.fm regroupe l’ensemble des morceaux en téléchargement libre des artistes qui apparaissent sur son service.

(*) baisse causée non pas par une épidémie de copie privée, mais parce que le ‘boom’ du renouvellement des collections par la transformation des supports de vinyl en CD est désormais terminé, après avoir créé une période de prospérité artificielle qui ne reflétait pas la santé réelle du marché du disque, le tout combiné avec une hausse des ventes pour les artistes indépendants, et une désaffection pour les produits manufacturés des majors… tout concourt donc à réaliser des ventes plus faibles pour les majors. En discutant autour de moi, il me semble qu’en fin de compte les gens achètent plus de disques, pas moins, mais ils ne les achètent plus de la même manière.

Commentaires

Dans les futurs meilleusr secrets voir http://www.musana.com, qui annonce sa béta très privée ...

musana () // (URL) // juin 20 2007

Des commentaires attendent l’accord de l’èditeur.

parler Laissez un commentaire

Pensez à rester dans le sujet. La maison se réserve le droit d’accompagner les impoli[e]s jusqu’à la sortie...

Green ne garde aucune information concernant les visiteurs de ce site.

brèves

2 novembre, 2007

NASA - DR
Le Son de Saturne

La NASA publie des sons étonnants, des enregistrements sonores en provenance de la sonde Cassini-Huygens autour de la planète Saturne et ses lunes… À sampler d’urgence…

1 novembre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Il y a très longtemps — le 13 septembre 2004 pour être exact — j’avais bloggé Flashlight Sessions de Gravenhurst / Nik Talbot. Avec quelques commentateurs nous étions même partis dans un délire sur un label Nick Drake de la Semaine à créer. Le temps passe, les polémiques s’amenuisent, les disques restent, les bons musiciens avancent, les chiens aboient, et tout est normal dans ce bas monde.

Alors, quelle ne fut pas ma surprise de trouver le morceau Saints tiré du dernier album de Gravenhurst The Western Lands en tant que Single de la Semaine cette semaine chez iTunes ! À télécharger d’urgence, si ce n’est pas déjà fait…

25 octobre, 2007

DR
iTunes / Single de la Semaine

Cette semaine un morceau qui tranche avec la banalité des choix récents chez les iTunesiens et iTunesiennes… Northern Girls d’un trio britannique appelé Belleruche. Un electro hiphop jazzy, scratchy et assez cool [comme une sorte de Cocorosie trop sage, mais qui ne me déplairait pas d’entendre au réveil sur TSF — eh oui, c’est la station programmée sur le radio-reveil matin chez les Green]. L’ensemble de l’album, Turntable Soul Music est en écoute en streaming sur le site de leur label, Tru Thoughts. Téléchargement du morceau gratuit jusqu’au lundi 29.

21 octobre, 2007

(c) der_dennis

Depuis mercredi dernier j’ai une crève carabinée. Non seulement j’ai de la fièvre et je suis totalement épuisé, mais j’ai aussi épuisé [pour le moment] les articles et brèves en attente. Normalement ce genre de cochonnerie dure 7 jours. Retour à la normale dans quelques jours… // image par der_dennis trouvée sur flickr

21 octobre, 2007

DR
Red Collar

Débordant d’une énergie juvénile, ça ne renouvelle pas le genre, mais c’est un rock’n’roll punky et honnête. Red Collar groupe de North Carolina qui attendait dans ma boîte à lettres… Si ça vous plaît, un EP est en vente sur leur site, ainsi que la plupart des boutiques numériques, comme iTunes.

21 octobre, 2007

DR

Nos amis de MonsterK7 m’écrivent: Les 200 exemplaires de la K7 “Une ode au toy piano” sont écoulés. Merci encore à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien, notamment ceux qui ont acquis cette K7 alors qu’ils ne possèdent plus de lecteur K7! Pour donner une seconde vie à cette compilation, nous avons décidé de la mettre en libre téléchargement sur le site de MonsterK7 (rubrique “K7 et artistes”). Nous en parlions ici.

19 octobre, 2007

(c)marina~
Wait a minute, Mr Postman...

Si vous m’avez écrit pendant l’été, sachez que j’ai presque 150 mails ‘non-lus’ sur le compte green, et une pile de disques et autres choses toujours dans leurs paquets, et toujours en attente d’ouverture sur une table, ici dans le quartier général greenesque. Donc, ce weekend, je commence à regarder tout cela, pour en parler la semaine prochaine. Si vous m’avez envoyé quelque chose et que je n’en ai pas encore parlé… maintenant vous savez pourquoi. Si vous n’avez rien envoyé, alors c’est peut-être le moment, d’autant plus que c’est mon anniversaire dans une semaine [et un jour, pour être exact]. // image par marina~, trouvé sur flickr

17 octobre, 2007

DR
Ruby Lament

Un son rock électro qui rappelle furieusement les années 80, sans être revival, voici Ruby Lament, à écouter, à télécharger, à découvrir quoi… // via subtraction.com

à propos

green :: depuis août 2004, de la musique à découvrir et à télécharger... gratuitement et légalement.

green s’intéresse principalement à l’indie pop/rock anglo-saxonne : power-pop, goth, punk, shoegazer, folk, alt-country, emo, nordic, darkwave, electro, ambiant, new-wave, industrial, trip-hop, noisy, alt-everything, low-fi...

green ne fournit que des liens vers des sites légaux — sites des artistes et des labels — si vous constatez un problème avec un lien, n’hésitez pas à me le signaler.

et, surtout, n’oubliez pas que les musiciens vous adorent quand vous achetez leur musique.


aidez green

suivez ce lien et utilisez vos achats chez amazon.fr pour soutenir green

vous pouvez contactez ici, vous pouvez aussi envoyez un CD, un lien, même des t-shirts [noir de préférence, et taille XL au moins, merci]


extras

pourquoi firefox
Vu dans Firefox, green est plus beau


RSS

rss / complet abonnez-vous au fil de green.
Informations sur ce fil...
Merci à feedburner.


amis, cat pack & autres liens

musicBlogs frenchies
ortf chez garrincha
rockomondo le rock ailleurs en europe
so the wind... beau
sanguine podcast je suis abonné
this women coil la musique au féminin
la case de l’affreux thom blues soul
interprétations diverses
indie-boy traqueur
sourde oreille blog canadien
blog pop un nouveau
songs to the sirens le blog de Another Record. bien
la blogothèque quoi dire, la blogo c’est la blogo
checklist boum tadada boum
le blog de glob reprises et covers
nouvelles indie interviews, interviews, interviews
docteur blues du blues, du blues, du blues...
teppaz le retour de dom' avec la musique autrement
sound & vision
les concerts à emporter dans la poche
les dormeurs
blog this way rock
podaufeu thierry, tu te reveilles ?
requiescat
David F Present la référence
zik
Another Record net label français
Herzfeld collectif strasbourgeois
amis
oliel photo photolicious
ecrivains.org n’est plus un mp3Blog, mais vaut toujours le détour.
Design & Typo le blog de Peter Gabor
et merci à Pivot le CMS qui propulse ce site
biz
mogWerks.com & mogWerks.net

commentaires récents

Hannah Fury
dysto · son univers est vraiment sympathique, mais ses albums restent introuv…

En avant !
Lizki · Moi aussi j'ai mis l'initiative de Saul sur ma page Myspace !

Le Son de Saturne…
Jipes · Très intéressant en effet le vent saturnien est assez fascinant !

iTunes / Single d…
Jeremie · Pour TSF le matin moi je me rendors donc... je mets France Inter avec…

MonsterK7 ‘Une od…
Anne · Merci l'ami!

Mes meilleurs sec…
Jipes · Je suis revenu depuis ton secret 4/5 au premier et je découvre avec b…

iTunes Plus, pour…
zb · Je confirme. (9.99 l'album et 0.99 le morceau). on trouve en itunes p…

Au pays des jouet…
Jipes · Merci pour ce billet j'ai découvert de jolies choses en effet et l'ac…

Angil
We Are Unique Rec… · Bonjour Merci pour ces jolis commentaires sur notre artiste. Nous vou…

Du commerce équit…
Arnaud · Tu confonds ethique et equitable cher blogueur... ce label que je con…

Monster K7 - mix …
MonsterK7 · Merci beaucoup m'sieu Green! Les Monstrueux

Du commerce équit…
Tiph · Les informations sont présentes sur le site : www.reshape-music.com/…



Haut de la page Haut de la page

Envoyer à un ami

envoyez cette information à un ami

Cet outil sert à envoyer à un tiers un courrier électronique contenant un lien vers la page que vous êtes en train de consulter sur notre site. Vous recevrez automatiquement une copie de cet envoi.

Les champs signalés par un astérisque doivent être obligatoirement renseignés.

Veuillez noter que green ne garde aucune trace des envois qui utilisent notre système.